Youssef, 80 ans, Place Wilson, Toulouse

Je suis né à Alger, en Algérie française, en 1936. Je me suis installé en métropole à l'âge de quinze ans avec ma famille, mon père ayant été embauché dans une entreprise de construction. Je suis l'exemple même qu'il n'y a pas autant d'écart entre les populations du Nord et du Sud de la mer Méditerranée. Je me définis d'ailleurs comme français de souche africaine, ce qui me différencie des français de souche européenne. Mais ce qui compte dans ces expressions, c'est le terme « français », le reste (accent, couleur de peau..) n'est que complément. J'ai même fait carrière dans l'armée. Je me suis engagé peu de temps avant la fin de la guerre d'Indochine. J'ai ensuite vécu quelques années en Allemagne, au sein de l'armée d'occupation. À mon rapatriement en France je suis retourné travailler dans le civil. J'ai ainsi travaillé dans les travaux publics car je n'avais pas une retraite militaire suffisante. Depuis que je suis à la retraite je me consacre à mes deux passions: la langue française et ma famille. Je suis un bon lecteur, j'aime lire les grands classiques de la littérature française. C'est une langue magnifique, on a tort d'être complexé par rapport à l'anglais ou l'italien.

On a un vocabulaire incroyable, très précis, bien plus que dans de nombreux autres pays.

Pour ce qui est de la famille j'ai la chance d'être encore en bonne santé et ma femme aussi. Nos deux enfants vivent aussi à Toulouse. J'ai aussi deux petits-fils et une petite-fille. Ils habitent à l'autre bout de la ville mais c'est un trajet couvert par le métro.

J'aime beaucoup Toulouse, il y a beaucoup de petites places très agréables dans la ville, avec des cafés, des terrasses. C'est une ville dynamique mais en tant que personne âgée je trouve quand même ma place. Je viens souvent sur cette place prendre le soleil, seul ou avec ma femme.

Quand elle a besoin d'être tranquille je prends le bus et viens ici lire le journal ou un livre pendant une petite heure.