Silver City

Xavier, 86 ans, Boulevard de Ménilmontant, Paris XX

Je suis né à Paris, dans le dix-neuvième arrondissement, dans le quartier de La Villette. Cette enfance dans un quartier populaire a façonné mon regard sur la vie et la ville. Je me sens par exemple bien plus en sécurité dans les arrondissements où vivent les personnes modestes. Il y a toujours de l'activité, de l'animation, mais aussi de l'échange, des interactions vraies et simples entre les gens.

C'est pour cette raison que je vis aujourd'hui dans le vingtième arrondissement. Pourtant mon parcours professionnel devrait plus m'orienter vers les rues chargées d'histoire du cinquième arrondissement ou des quartiers centraux de Paris. J'étais en effet professeur de littérature du dix-huitième siècle en classes préparatoires et en université de lettres entre autres. J'ai choisi ce métier car étant moi même passionné par la littérature je trouvais ça bien plus intéressant de partager et de transmettre cette culture à d'autres plutôt que de garder mon « savoir » pour moi.

Pour en revenir à mon ressenti dans la ville, j'aime beaucoup les quartiers historiques, m'y promener, essayer de comprendre la vie des personnes qui y ont vécu dans les siècles précédents mais je serais incapable d'y vivre moi même.

Mon parcours professionnel m'a amené à vivre pendant de nombreuses années loin de Paris, à Nantes. C'est une ville très agréable, avec une réelle qualité de vie et un cadre magnifique.

À ma retraite la question d'y passer le restant de mes jours s'est posée mais j'ai préféré rejoindre Paris. Ma femme y tenait vraiment, notamment parce que notre fille et ses deux enfants y vivaient alors. Je ne regrette absolument pas ce choix. Mon rapport à la ville est cependant complètement différent. Dans la plupart des rues de la ville j'ai une sorte de flashback de mon passé à cet endroit. C'est à la fois très fort et personnel. Je vois ce qui a changé entre temps et cela me permet aussi de porter un regard attendri sur ce que j'ai vécu. Tout n'est pas toujours évident dans nos histoires personnelles mais je suis de nature optimiste, je vois le positif partout.