Vincent, 62 ans, Rue Saint Maur, Paris XI

Je suis né à Paris, dans le treizième arrondissement. C'est d'ailleurs un quartier qui se trouve au coeur de l'actualité puisqu'il y a des manifestations de la communauté chinoise contre le racisme dont les asiatiques sont victimes en France. C'est une information qui m'a marqué car même si je vis dans le onzième arrondissement depuis une bonne vingtaine d'années, je passe toujours du temps dans le quartier de mon enfance, notamment pour rendre visite à ma mère. Je me suis rendu compte que j'avais toujours vécu à côté de ces communautés sans pour autant rien partager avec elles et que je n'avais même pas pris conscience des discriminations que ces gens pouvaient subir. Ça m'a fait un vrai choc. En effet, je suis professeur de sociologie à Saint Denis et donc a priori assez sensibles aux questions qui touchent aux minorités, à l'intégration et au racisme. J'enseigne depuis une trentaine d'années et je suis toujours aussi passionné par mon métier. Tant mieux car la retraite n'est pas prête d'arriver. J'ai commencé à travailler tard et je suis loin d'avoir assez cotisé.

J'aime particulièrement le onzième arrondissement pour le melting-pot réussi qu'il propose. On trouve ici toutes les grandes communautés implantées en France et toutes se fréquentent sans problèmes. C'est pour ça qu'il est important d'avoir des quartiers populaires au coeur de la ville et ne pas déplacer ces populations dans des banlieues dépourvues d'activité culturelle ou économique.

Ma fille est professeure d'Éducation Sportive et Physique dans un collège situé dans un quartier sensible de Noisy-le-Sec et la réalité de cette zone est toute autre.

Paris est une ville magnifique pour toutes les opportunités qu'elle offre. C'est un terrain de rencontre et de découvertes formidable.