Séraphine, 67 ans, Antananarivo

Mon nom est Séraphine. J’ai 67 ans.

Je suis arrivée à Antananarivo en 1966 avec ma famille. On devait déménager, car mon père a été affecté en ville. On a vécu dans la campagne auparavant.

Quand on était arrivés à Tanà, je suis restée moins longtemps avec mes parents et mes frères et sœurs, car j’ai rencontré mon mari. On s’est mariés à un âge un peu précoce. On a créé notre petit foyer à nous. On a habité du côté de Mandialaza.

On a eu beaucoup d’enfants … 8 en tout.

Ils sont éparpillés un peu partout dans Tanà aujourd’hui, car ils ont aussi leur foyer à eux. Comme je ne vis plus avec mon mari, je les rends visite régulièrement. J’y reste pour dormir de temps en temps.

Aujourd’hui, vous m’avez vue, car je suis avec un de mes enfants et mes petits-enfants. On se promène et on est venus ici pour manger.

J’ai été femme au foyer. Je n’ai pas travaillé. Mais, il m’arrivait de donner un coup de main à ma cousine qui a été confectionneuse. Elle employait des couturiers pour confectionner des petits ensembles ou des vêtements pour enfants qui seront vendus sur le marché pendant les jours de marché. Je ne faisais pas grand-chose. Je faisais des petites tâches comme couper les fils, etc.