Rolf, Pont des Arts, Paris VI

J’ai été toute ma vie un artiste de cabaret, à la fois jongleur, clown ou magicien, la performance scénique fut mon moteur dans la vie. Très tôt j’ai été attiré par cette ville. Débarqué de Suède à Paris à l’âge de vingt ans j’ai réussi à apprendre, non sans difficulté, la langue française. A l’âge de 21 ans, c’est non loin d’ici que je rencontre ma femme danoise. Nous sommes resté marié 54 ans. A l’époque, la vie ressemblait à une grande aventure. nous avions juste de quoi payer un petite chambre d’hôtel mais nous étions si heureux. Après quelques temps, ce qui était q’un moyen de subsistance est devenu mon métier, j’ai trouvé ma place dans des cirques et des cabarets.

Puis je suis parti l’exercer ailleurs pendant une quinzaine d’années entre la Côte d’Ivoire et la Zambie où j’enseignais avec ma femme le français et l’anglais.

Les gens ont oubliés mais Paris a toujours été une ville de cirque. Il en reste peu mais il y a toujours une demi-douzaine qui viennent s’y installer en Décembre.  et

 

Je travaillais Rive droite aussi bien que rive gauche.

Mon dernier spectacle eu lieu en 1985 au Folie’s Pigalle. L’ambiance y était magnifique.

Depuis à mes yeux, on a tordu le cou à la poule aux oeufs d’or… La plupart des cabarets ont été


remplacé par des lieux plus conventuels et mois humains et poétiques à mes yeux.