Robert, 87 ans, Parc Balzac, Angers

Je suis angevin de naissance. J'y ai passé toute ma vie, en dehors de quelques vacances. Même au bout d'une semaine ailleurs j'ai le mal de ma ville. Je pense que l'air y est particulier. Non seulement je n'ai jamais quitté Angers mais j'ai en plus vécu uniquement dans un seul quartier, la Doutre. C'est un coin qui était auparavant très populaire voire même mal famé mais beaucoup plus tranquille depuis quelques décennies et pas mal de rénovations. J'ai la chance d'y vivre avec ma femme et d'avoir quatre de mes cinq enfants et mes six petits-enfants à quelques centaines de mètres de chez moi. On est très proches dans ma famille. Mes enfants ne sont pas partis faire d'études à l'étranger pour rester près de nous. On se voit quasiment tous les jours. L'exception c'est ma fille ainée, elle habite à Biarritz. On s'entend tout aussi bien avec elle mais c'est la plus indépendante, elle suit son travail et son mari. Quand mes petits-enfants étaient plus jeunes je les emmenais dans les jardins comme le Parc de la Garenne ou ici au Parc Balzac. La partie d'Angers que je préfère est indéniablement la Doutre. Je trouve que l'autre côté de la Maine est beaucoup trop animé. Les gens se prennent pour des Parisiens à toujours vouloir aller vite, construire de nouvelles boutiques. De ce côté ci, les gens savent prendre le temps. Il y a une vraie culture du vivre ensemble. On se retrouve aux terrasses des petits bars ou dans des guinguettes. C'est comme ça que je vis ma retraite, on fait pire non ?

Avant je travaillais dans des centres de transfusion de sang. Je m'occupais des collectes de sang. On partait avec un camion sur des points de rendez-vous. Je conduisais puis j'installais le matériel. Je m'occupais également des personnes qui tombaient dans les pommes. J'ai aussi connu d'autres métiers, comme représentant dans différents domaines. À l'époque on pouvait changer de domaine d'activité comme on le voulait. Je n'aime pas trop les personnes de mon âge qui se plaignent. On fait quand même partie d'une génération dorée.