Père Michel Dagras, parvis de l'église de la Daurade dans laquelle il officie

Je suis originaire de Haute-Garonne, entre Toulouse et les Pyrénées. Je suis d'ailleurs féru de montagne. Je fais beaucoup de randonnées et j'ai même fait quelques expéditions d'alpinisme dans ma jeunesse. L'autre héritage que je tiens de ma région est le rugby. Je jouais comme deuxième ligne. Même si ce sport à une image de sport violent pour beaucoup on y trouve de vraies valeurs humaines, d'entraide, de solidarité. L'égo n'a pas sa place dans ce sport.

De par mon activité de prêtre j'ai été amené à vivre aux Antilles, à Marie-Galante en Gouadeloupe ainsi que sur l'île de la Désirade. C'est une île sur laquelle on exilait encore (à l'époque où j'y vivais) les lépreux. Mon travail était à la fois religieux, social et médical (enfin surtout les équipes qui m'accompagnaient). C'est le type d'expériences qui marquent à vie.

Je crois au rôle social de l'église. C'est une dimension qui existe depuis le début du christianisme et il est indispensable de rester proche des plus faibles, des déshérités. C'est même les fondements du message du Christ. J'observe avec tristesse certains se détourner de cet enseignement.

Nous vivons dans une société de plus en plus individualiste et il est important de défendre une autre vision, un autre idéal. J'ai traduit cet engagement dans des actes en m'impliquant dans différentes associations toulousaines. L'association « pas sans toit 31 » qui oeuvre pour que tout le monde est un logement décent. Dans cette perspective j'ai mis à disposition d'étudiants les chambres qui appartiennent à la paroisse. Je m'implique également dans une association d'aide aux réfugiés dont les demandes de séjour ont été refusées, la plupart du temps faute de documents, et qui attendent que le jugement soit révisé mais n'ont aucune aide durant cette période d'attente.

La paroisse de la Daurade est incroyable, on y trouve tellement de gens investis, prêts à aider toutes les personnes exclues, en souffrance. Je suis très fier d'officier ici avec de si belles personnes.