Littérature et vieillissement
Littérature et vieillissement
Littérature et vieillissement
Littérature et vieillissement
Littérature et vieillissement
Littérature et vieillissement
TOUS NOS PRIX

Prix de l’innovation sociale 2017 : « Littérature et vieillissement »

Le fonds de dotation Silver Culture, fondé par le groupe Indépendance Royale, remet son Prix de l’innovation sociale 2017 à la revue « Littérature et vieillissement », qui illustre la conviction d’Indépendance Royale : l’avancée en âge est une richesse pour notre société.

 

Ce numéro spécial édité en 2016 par les Chroniques du ça et là présente les ouvrages contemporains, romans et essais, qui décrivent la condition du « continent gris » des seniors.

 

La situation globale est encourageante : les auteurs interviewés livrent leur vision du vieillissement comme source de créativité. De nombreux artistes et écrivains créent des œuvres exceptionnelles à un  âge avancé, par exemple les derniers Nymphéas de Monet ou les ultimes quatuors de Beethoven, qui expriment tout le génie du compositeur.

 

La revue examine les représentations du corps et de l’esprit vieillissant à l’époque du culte de l’éternelle jeunesse : une enquête policière avec le vieillissement en toile de fond (Henning Mankell, l’Homme inquiet, 2010), un essai sur la liberté d’agir d’une personne âgée (Régine Detambel, Le Syndrome de Diogène, 2007), un récit sur la confrontation avec la mort, écrit avec l’ironie (Y-M Chennevière, Un vieux dans le soleil couchant, 2016) …

 

De nouveaux thèmes apparaissent, les écrivains abordent désormais la maladie d’Alzeihmer (Arno Geiger, Le vieux Roi en son exil, 2012), les bio-technologies avec la nano-médecine, sujet proche du terme « transhumanisme ».

 

 

Le fonds de dotation Silver Culture a récompensé les Chroniques du ça et là pour cet « observatoire » littéraire du vieillissement, les thématiques d’actualité et la valorisation du grand âge.

Vous aimez ? Partagez !