1
0

  • Les couverts anciens
Posté par
Claire S.
Vous aimez ? Partagez !
TOUS LES OBJETS VINTAGE

Les couverts anciens

cuillère et fourchette

Cette cuiller et cette fourchette en argent sont un héritage de mon oncle, je le sais grâce aux initiales gravées sur leur manche : G. R. Ce sont des cadeaux de naissance, ils sont restés chez ma grand-mère, mon oncle ne les a jamais emportés. Ma grand-mère était fière car c’est la femme du colonel qui les lui avait offerts pour la naissance de son fils aîné. Il est né à Arles mais son père était en poste dans l’armée dans le Lot. Quand ma grand-mère est revenu avec son petit, il y a eu une petite fête à la caserne, elle a reçu les fameux couverts. Quand j’allais déjeuner chez ma Mamie, j’avais droit aux couverts en argent de mon oncle et je détestais le goût que cela donnait aux aliments. Je ne disais rien. Leur dimension n’était pas spécialement adaptée à la bouche d’un enfant, c’était surtout une marque de richesse et un signe distinctif. Je ne sais pas si mon père a eu droit au même cadeau pour sa naissance deux ans plus tard. Comme je ne me plaignais pas de l’amertume, Mamie a cru que je les aimais bien ces couverts. Elle me les a fait mettre de côté quand elle a quitté son logement pour la maison de repos après sa fracture du col de fémur, à 98 ans. Elle n’est jamais retournée dans son appartement, ses enfants s’en doutaient et ils ont vidé l’appartement alors qu’elle était en convalescence. Elle aussi en avait sans doute le pressentiment puisqu’elle me dédiait ces souvenirs. Elle est restée jusqu’à 101 ans dans la maison de repos, elle n’a jamais remarché, mais elle ne s’en rendait pas compte. Elle a gardé sa bonne humeur et sa gentillesse. Elle s’extasiait à chacune de nos visites. Elle nous proposait toujours à manger. La nourriture est un lien d’affection, en toute circonstance. Je me souviens qu'une fois que je lui ai rendu visite avec mon mari, elle nous a proposé des spaghettis crus, les prenant pour des biscuits. Les couverts de mon oncle sont désormais dans notre tiroir, je les utilise rarement, on n’est plus habitué au goût amer de l’argent.

Commentaires (0)

Partagez et échangez de votre expérience
de commentaires

Ajouter un commentaire

Donnez votre avis