Joelle et Christian, 63 ans, Square Édouard Vaillant, Paris XX

Je suis née à Paris, dans le vingtième arrondissement que je n'ai pas quitté depuis. Mon époux, Christian, a grandi en Normandie, dans l'Orne plus précisément. Il a déménagé à la capitale à 16 ans. Il a tout d'abord vécu dans le seizième arrondissement, ce qui était plus pratique pour lui étant donné qu'il travaillait dans une brasserie chic du quartier. Il a passé toute sa carrière dans de magnifiques établissements que ce soit du côté du Pont Neuf ou à Trocadéro où il a travaillé vingt-six ans. Tandis qu'il s'épanouissait dans la restauration, je travaillais en tant que comptable dans un salon de coiffure à Franklin Roosevelt. J'allais parfois manger dans un restaurant où il s'occupait du service. Ensemble nous avons eu un fils qui a aujourd'hui quarante-trois ans et qui est lui-même père d'un petit garçon de huit ans. Nous sommes très proches, tellement qu'il n'y a que trois étages qui séparent notre appartement du leur. Nous habitons ainsi dans le même immeuble depuis que notre fils a voulu prendre son indépendance. Après une expérience d'un an loin de nous il a décidé de louer un appartement voisin. Autant vous dire que l'on est très « famille ». Notre belle-fille est comme notre enfant. Depuis que l'on ne travaille plus on passe beaucoup de temps avec notre petit-fils pour aider ses parents qui sont très pris mais aussi parce que l'on adore ce petit monstre. On l'emmène au cinéma situé à quelques rues de chez nous. C'est un grand fan des récents Disney. On passe aussi beaucoup de temps dans les parcs, que ce soit le bois de Vincennes ou les Buttes Chaumont. À son âge c'est important d'avoir de l'espace pour courir, pas un simple jardinet. 
Ce sont des endroits que nous apprécions aussi. Même si j'aime mon arrondissement j'ai besoin d'en sortir pour me changer les idées. Cela fait de soixante ans que je vis ici, je connais toutes les rues par coeur. J'aime me promener du côté du Palais Royal, dans le Marais mais aussi rive gauche. 
À si bien connaître mon quartier j'ai la possibilité de découvrir le reste de la ville chaque jour.