Jacques, 77 ans, Place du Ralliement, Angers

Je suis originaire d'Angers, où je suis revenu à la retraite. Entretemps, j'ai beaucoup bougé autant en France qu'à l'étranger. C'est grâce à mon activité comme représentant d'une entreprise de meubles de bureau que j'ai pu visiter et parfois même m'installer dans autant d'endroits différents. Ma femme, qui est décédé a il y a 5 ans, ça la fatiguait tous ces déplacements et tous ces changements. Et encore, ç'aurait été pire avec des enfants. Je ne voulais pas en avoir justement pour continuer à mener une vie de jeune couple et ne pas m'empêcher de suivre ma carrière au gré des mutations. J'ai d'abord commencé comme représentant dans le Maine-et-Loire, lorsque l'entreprise s'est développée, comme il manquait un coordinateur pour la région PACA alors on m'y a envoyé. En 1975 j'ai brigué la direction des ressources humaines et je suis monté au siège à Paris. Mais toujours avec des déplacements dans toute la France parce que je voulais garder un lien avec le terrain. Et comme je gagnais bien ma vie, ma femme n'avait pas à travailler et on pouvait même partir à l'étranger pour les vacances. Nous avons visité ensemble un pays par an, sur environ 25 ans, jusqu'au début de son cancer qui a été diagnostiqué il y a 8 ans. Ces souvenirs de voyages un peu partout dans le monde me réchauffent le coeur, c'est une chance d'avoir vu et vécu autant de choses avec une personne que l'on aime. Malgré tous ces périples, c'est Angers que je préfère et où je me sens vraiment tranquille sans m'ennuyer. J'ai un abonnement au théâtre du ralliement, juste à côté, et surtout je retrouve mes amis du club de la Cité deux fois par semaine pour chercher des informations sur le quartier médiéval aux archives régionales et les partager entre nous. Cela me permet de me sentir encore un peu aventurier mais sans trop me fatiguer.