Esther, 86 ans, Antananarivo

Je m’appelle Esther. J’ai 86 ans. Je suis née à Sadabe, une petite commune située à 70km de la ville. J’y ai passé mon enfance.

Je suis arrivée à Antananarivo en 1956 après mon mariage. J’ai donné naissance à mes 10 enfants ici. Je me suis occupée d’eux et de mon foyer. En parallèle, j’ai aussi été couturière. Moi et ma sœur confectionnaient des chapeaux capelines pour enfant. On les vendait les jours du marché. A l’époque, c’étaient le mercredi et le vendredi… le fameux marché du zomà. C’étaient de merveilleux souvenirs… Analakely et ses magnifiques parapluies. Quand le marché du zomà n’existait plus et que ça a été transféré au marché du Pochard, j’ai pris ma retraite. J’ai vendu ma place sur le marché et je me suis consacrée entièrement à ma vie de famille.

Cela fait tellement d’années que j’ai habité en ville que je m’y suis attachée. J’aime me sentir près des commodités, des commerces, des transports en commun…, mais surtout près de mes enfants. La plupart d’entre eux habitent en ville sauf deux qui habitent en périphérie.

Aujourd’hui, je passe mes temps libres à faire un va-et-vient entre mes enfants qui sont ici à Tanà et ceux qui se trouvent en périphérie.