Emmanuelle, 75 ans, Place de l'Église, Créteil

Je suis née à Créteil, dans le Val de Marne. Je suis une vraie cristolienne puisque j'y vis toujours. Je suis allée faire mes études sur Paris pour devenir infirmière mais dès que j'ai été diplômée je me suis empressée de rentrer dans ma ville. J'aime tellement ma ville. Il y a beaucoup d'espaces verts un peu sauvages, de très belles balades à faire et également beaucoup de diversité. Il y a une communauté portugaise, beaucoup d'Africains, c'est une véritable réussite. On a l'image d'une ville bourgeoise mais c'est simplement parce qu'il n'y a pas de problème ici, à croire que l'air est meilleur ici qu'ailleurs en région parisienne. J'ai donc fait toute ma carrière à l'hôpital intercommunal de Créteil. J'ai travaillé dans deux services, la néonatologie et chirurgie pédiatrique. À la fin j'étais surveillante, c'est-à-dire chef des infirmières de mon service. On était une équipe très solidaire. Mon frère travaillait également dans l'hôpital en tant que chirurgien. 
Maintenant que je suis à la retraite je suis bénévole dans une association, action contre la faim, en tant que relais en France, j'aide à gérer les stocks et aussi dans les appels de don. Pour moi cette activité n'a rien à voir avec ma profession, avant j'étais payée, on ne peut pas dire qu'il s'agissait d'une réelle action altruiste. Je passe aussi beaucoup de temps à m'occuper de mes petits-neveuxet nièces. Je suis très proche de mon frère et je me suis toujours bien entendu avec ses enfants, c'est donc tout naturellement que je m'occupe de la nouvelle génération. Je n'ai pas pu fonder de foyer avec mon mari, mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas l'esprit de famille. J'en profite pour partir en voyage avec eux, comme ça tout le monde se fait plaisir.