Didier, 65 ans, Jardin des Plantes Angers

Je suis né à Bais en Mayenne en 1951. J'ai ensuite déménagé avec ma famille en Touraine, près de la ville de La-Roche-Posay. Je suis l'ainé de la famille et j'ai deux frères et une petite soeur.

À 16 ans je suis parti en apprentissage à Chinon, ville renommée pour son vin. J'y suis resté deux années. J'aime me dire que ce sont les années qui m'ont formé à tout point de vue, que ce soit professionnellement ou même en tant que personne. J'ai appris à être indépendant, sans mes parents alors que j'étais encore jeune. Après cette formation je suis devenu boulanger pâtissier. J'ai tout d'abord travaillé dans une grande boulangerie à Brissac, où se trouve le plus haut château de France. C'est ici que j'ai rencontré ma femme et que nous nous sommes mariés. J'étais très jeune, même pour l'époque. J'avais à peine vingt-deux ans et mon épouse vingt ans. Nous avons ensuite déménagé à Angers pour que je travaille à mon compte et que l'on ouvre notre propre commerce.

Sur les trente années où j'ai exercé ma profession j'ai ainsi pu être à mon compte pendant plus de la moitié, à savoir dix-huit ans. Mais le métier est terriblement fatigant et quand je n'ai plus pu suivre le rythme je me suis fait embaucher comme gardien dans une résidence. Il faut savoir que dans une boulangerie on se lève vers trois heures du matin pour finir vers quinze heures.

Gardien dans une résidence, c'était les vacances à côté.

Nous avons un fils qui a eu deux filles. Il habite à côté d'Angers, à Avrillé. On le voit au moins une fois par mois. Nous avons acheté une maison au bord de mer, à Saint-Hilaire-de-Riez en Vendée. Ça nous permet de nous y retrouver une fois par an et de profiter de l'air marin. Depuis que je suis à la retraite je me consacre à mes deux grandes passions: les jeux de boules et la belote.

Je joue à la boule de fort qui est une spécialité angevine et à la pétanque avec mes amis. La boule de fort est une boule étrange qui roule de travers. Pour ce qui est de la belote je participe à des concours. Il m'est arrivé de gagner de la nourriture. Je suis également un passionné de football. Mon fils y joue en amateur, il m'arrive de m'entrainer avec lui. L'autre jour j'ai réussi à leur mettre un but, je n'étais pas peu fier. J'essaye également de me rendre utile. Je propose de transporter gratuitement mes voisins qui n'ont pas le permis quand ils ont des courses à faire. C'est un petit geste mais ça soude la communauté de la résidence, c'est toujours agréable.