Corina Dan, 71 ans, Strada Delea Veche

Je suis née à Bucarest et j’y ai vécu toute ma vie. J’ai travaillé en tant que contrôleur bancaire. Mon métier consistait à contrôler périodiquement le fonctionnement des banques et de m’assurer qu’elles respectaient bien les normes. En effet, et on a pu le voir en 2008, des banques qui ne respectent pas les pares feu imposés par la loi, sont un grand danger pour l’économie nationale et internationale depuis l’ouverture des marchés.

Pendant, le communisme, les banques respectaient scrupuleusement les directives du parti et lorsqu’elles ne le faisaient pas, elles étaient soit très durement sanctionnées. La grande difficulté de mon métier était de discrètement déterminer qui était à l’origine des dysfonctionnements. Si c’était un membre influent du parti, il fallait corriger les erreurs sans remettre en question les compétences des décideurs. C’était en quelques sortes, des responsables sans responsabilités et des responsabilités sans responsables… 

Aujourd’hui, je suis à la retraite, je lis beaucoup, je passe du temps avec ma petite fille que j’aime beaucoup et je marche à la montagne régulièrement. Bucarest est très bruyante mais cela fait tellement longtemps j’y habite que je m’y suis habituée. Je suis très heureuse d’y habiter et il y a beaucoup d’activités. Il suffit d’un peu d’argent et d’avoir une bonne santé !