Claire, 78 ans, rue de Lourmel, Paris XV

J'habite dans le quartier de mon enfance, le quinzième arrondissement, un quartier avec un réel art de vivre et plus devariétés dans sa population qu'on pourrait le pense, pourtant j'ai voyagé dans tous les coins de la France. J'étais professeure dephysique-chimie en classe préparatoire et pour mon métier j'ai vécu à Dunkerque, Brest ou encore Toulon. C'était un métier que j'affectionnais réellement. Je rencontrais des jeunes motivés, ambitieux et pour un enseignant c'est vraiment ce que l'on fait de mieux. J'en ai revu quelques-uns après qu'ils aient intégré des écoles. Le discours était à chaque fois le même: une fois admis ils se sont relâché et travaillent beaucoup moins que quand ils préparaient leurs concours. C'est dommage. Il ne faut jamais se reposer sur ses lauriers.
J'ai trois enfants et sept petits-enfants. Ils vivent tous en région parisienne. C'est pratique car cela permet de se voir régulièrement, environ toutes les semaines.
Une fois par an, avec mon mari, nous emmenons nos petits-enfants passer un week-end ou une semaine en Bretagne. C'est une région magnifique et ça permet de respirer l'air marin mais surtout ça créé des souvenirs communs aux petits cousins. C'est très important de vivre des choses avec les gens de sa famille et de ne pas partager qu'un simple nom.
Depuis que je ne travaille plus j'essaye d'aider les autres. Je suis bénévole dans une association qui s'appelle "Lire et faire lire". Mon travail consiste à aller chercher des albums dans les bibliothèques et venir lire à des classes de maternelles pour donner aux enfants l'envie de lire. Non seulement j'adore passer du temps avec les enfants mais je pense en plus que nous avons une réelle fonction. C'est incroyable de donner l'envie d'apprendre, de se cultiver à un enfant.
Je participe également à l'enregistrement de livres audio pour les aveugles. Malgré leur handicap ils doivent avoir l'accès à toute cette superbe littérature française, ce serait horrible qu'ils soient pénalisés sur tous ces aspects.
Mon souvenir le plus lointain à Paris c'est les spectacles de Guignol au Champ de Mars. C'est un spectacle qui a su durer dans le temps mais qui semble s'éteindre depuis quelques années.