Annie, Quai de Tounis, Toulouse

Je suis née à Toulouse et y réside depuis à l’exception de 7 années durant mes années de mariage où

j’ai habité Castelnau d’Estretefonds épouse d’un exploitant agricole (vigne et fruits dans la région de Fronton en Haute-Garonne).

J’aime beaucoup les quais de la Garonne, et les balades sur la digue, la place du Capitole et tout le

vieux Toulouse historique du centre. J’ai découvert par mes activités les quartiers populaires et il y a

beaucoup à faire. Toulouse est une belle ville, étudiante, diverse qui a connu diverses immigrations

dont celles des Espagnols, des Italiens et des Maghrébins. Nous ne sommes pas loin des Pyrénées et de la Méditerranée, ce qui explique l'implantation de ces populations à Toulouse.

J'ai toujours été fière de cette diversité et suis moi-même partisane des expériences de vie à l'étranger. Quand j’étais jeune, je travaillais comme institutrice, notamment au Burkina Fasso à la mission catholique des Pères Blancs. C’était la Haute Volta. C'est une période qui m’a beaucoup marqué et formé. Après mon divorce, seule et avec deux enfants, j’ai travaillé au Centre de Guidance Infantile et notamment à l’hôpital de jour. Alertée par les demandes d’emploi non satisfaites je me suis tournée vers l’organisation des chômeurs et j’ai créé à Toulouse la première maison des chômeurs Partage. Une aventure militante passionnante, accompagnée par le Comité Chrétien de Solidarité avec les Chômeurs (CCSC). J’y suis restée comme salariée responsable jusqu’à ma retraite. Les premières années j’ai travaillé dans ma paroisse pour le classement des archives et j’ai contribué à créer l’APPD (Association pour la Promotion du Patrimoine de la Daurade). Après ça nous avons travaillé avec les Archives Départementales de la Haute Garonne au classement des archives du mouvement des chômeurs Partage et du CCSC. Nous avons alors créé un site lancé récemment à l’université Jean Jaurès. Je suis également membre du CODEV (Conseil Développement de Toulouse Métropole) et participe aux travaux du LDI (Laboratoire des Idées) au sein de la Structuration des Mondes Sociaux de l’université Jean Jaurès. Je suis aussi engagée encore et toujours au sein de la communauté de la Daurade, paroisse vivante de Vatican II.

Mes deux enfants habitent Toulouse. Je suis les activités de mon gendre qui fait partie du Tactikollectif et de ma fille naturopathe. Je partage les préoccupations professionnelles de

mon fils et de ma belle-fille, l’un et l’autre ayant des responsabilités dans leur travail professionnel.

J’ai deux petits-enfants et suis arrière-grand- mère. J’aime le foot et vais au moins une fois par an voir le TFC au Stadium. Nous nous retrouvons tous au cours de repas familiaux chez moi ou chez eux. J’ai beaucoup de chance de les avoir à Toulouse.